bandeau actu

logo AgronovLancée en février 2017 par le pôle européen d’innovation en agroécologie, AgrOnov, l’action AgrOtech est de mettre en place, en partenariat avec les entreprises et les différents acteurs économiques, un environnement favorable pour préparer les systèmes agricoles et équipements de la transition agroécologique, que ce soit dans le domaine des productions végétales, de la viticulture ou de l’élevage.

photo atelierDans le but de faire émerger un programme d’actions collectives, une première phase d’enquête a été réalisée et les premiers résultats présentés en séminaire en mars dernier.  Une cinquantaine d’acteurs (entreprises, agriculteurs et acteurs économiques) se sont alors rassemblés pour construire, ensemble, le programme d’actions AgrOtech, en faveur de l’innovation dans le domaine de l’agriculture numérique et des agroéquipements. Trois ateliers ont été choisis par les participants : émergence de projets R&D&I, prospection et veille. Ils ont ainsi pu identifier de manière succincte leurs besoins, les fonctionnalités attendues, les pistes de financements et ont également partagé leurs retours d’expériences.  Le partage de ces éléments a permis entre autres d’identifier les actions prioritaires à mener et d’en écrire la feuille de route. Suite à ce séminaire, deux actions ont donc été lancées : un « Café Techno » sur le thème de la robotique agricole et un atelier «Émergence» pour faire remonter les besoins spécifiques et les attentes des agriculteurs vis-à-vis des entreprises.

[ Pour en savoir plus sur Agrotech, lisez cet article sur le sujet : http://agronov.com/outils/actualites/details-actualite/article/agronov-presente-son-action-agrotech.html ]

Journée Émergence de projets d’innovation

programme journeeDes agriculteurs testeurs ont été sollicités en amont pour qualifier les attentes et les priorités du terrain vis-à-vis des agroéquipements et des nouvelles technologies. Cette enquête co-construite avec notamment le Réseau Transition sur la méthodologie et l’analyse des entretiens a été réalisée par l’agence Gressard Consultants. Ces entretiens ont ainsi constitué la base de travail pour l’atelier « Émergence de projets d’innovation » qui s’est déroulé le 3 octobre dernier en présence du Réseau Transition, d’agriculteurs, d’entreprises et de chercheurs d’Agrosup. Le Réseau Transition est en effet partenaire de cette action avec la mission d’apporter son expertise dans la mise en lien avec des projets de recherche transdisciplinaires et innovants.

L’analyse des entretiens des agriculteurs a ainsi permis de mettre en lumière 4 problématiques d’avenir :
> Adaptabilité des techniques
> Modularité et précision
> Co-conception, compétences et expérience terrain
> Modèle économique : propriété et usage.

Des thèmes récurrents ont également été abordés comme par exemple le désherbage mécanique et le besoin de formation pour l’utilisation et la maintenance du nouveau matériel agricole de plus en plus performant mais aussi de plus en plus complexe à maitriser. Autre problématique : la perspective d’inventer de nouveaux modèles économiques pour passer notamment de la propriété à l’usage.

Toutes ces réflexions collectives sont dorénavant des pistes qui doivent être transformées en plan d’actions. La prochaine étape sera donc de mettre en relation ces projets émergents avec les bons interlocuteurs en matière de recherche, de développement et de finances. Avec la volonté de faire émerger les solutions agro-écologiques de demain, la collaboration du Réseau Transition va pouvoir prendre toute sa dimension dans l’accompagnement au montage de projet par la recherche de financement, la mobilisation des équipes interdisciplinaires de chercheurs et le suivi organisationnel des équipes de recherche avec ces partenaires.

Pour le Réseau Transition, ces rapprochements et ces temps d’interconnaissances sont primordiaux pour appréhender l’intérêt de chaque acteur et de chaque chercheur à s’engager dans une démarche commune de recherche-action. Le fruit de ces échanges crée un climat de confiance qui favorise, à terme, la transition engagée par la Région Bourgogne Franche-Comté et la valorisation des travaux de recherche interdisciplinaires ancrés sur notre territoire.