APR : « Transitions écologiques, économiques et sociales »

L’empreinte environnementale des ménages est en progression.  De 1990 à 2010, l’empreinte carbone de la France (demande finale intérieure) a augmenté de 4,7% alors que la quantité de GES émise sur le territoire national a diminué de 9,7%.  Il y a donc un enjeu environnemental fort à influencer cette tendance à la progression des impacts. Cet APR concerne l’évolution des comportements individuels et des pratiques des consommateurs et des citoyens nécessaires à la Transition Énergétique et Écologique (TEE) ainsi que le contexte et les conditions de ces évolutions. Les domaines thématiques de l’énergie, de l’économie circulaire et de la qualité de l’air sont particulièrement ciblés.  Le changement de comportement des acteurs économiques, publics associatifs et la structuration des filières est hors du champ de cet APR à moins qu’il ne s’agisse de déterminants des comportements et pratiques des consommateurs et citoyens.

Pour en savoir plus sur cet appel à projets de recherche :

[gview file= »http://reseau-transition.fr/wp-content/uploads/2016/12/Texte-de-lAPR-TEES-2016-2017.pdf »]