Le jeudi 4 février 2016, à 14h au Forum des Savoirs (Maison des Sciences de l’Homme), le Réseau Transition Dijon accueille Marie-Hélène Bacqué, sociologue et professeure en études urbaines, pour une conférence : « Empowerment : une pratique émancipatrice ? ».

Cette communication sera complétée par celle d’Adrien Krauz (Université Paris-Ouest-Nanterre La Défense), doctorant en urbanisme et aménagement sous la direction de Mme Bacqué, sur le sujet : « Transition et gouvernance environnementale : le cas du Plan Climat de Montreuil ». Cet échange, entre questionnement démocratique et retour d’expérience terrain permettra d’inscrire l’empowerment[1] au cœur de la transition socio-écologique.

ateliers de l'empowerment

La conférence en quelques mots :

L’empowerment un concept nécessaire pour questionner la transition socio-écologique.

A travers « Empowerment, une pratique émancipatrice ? », Marie-Hélène Bacqué reviendra sur les grandes lignes de son ouvrage éponyme, co-écrit avec Carole Biewener en 2013 (La Découverte). Elle proposera une synthèse de la foisonnante littérature anglophone sur la notion d’empowerment, en retraçant sa genèse, son histoire et les multiples variantes et pratiques sociales qu’il a nourries. Des mouvements féministes du Nord et du Sud aux programmes de la Banque Mondiale et de l’ONU, la notion est utilisée aussi bien dans une perspective radicale d’émancipation que pour conforter les visions libérales. Fervente défenseuse de la version émancipatrice, elle en expliquera les limites, mais aussi son importance pour éclairer les débats contemporains sur la démocratie et questionner la façon dont les citoyens peuvent construire des alternatives, socio-écologiques notamment.

 

Cet évènement marque le lancement des « Ateliers de l’empowerment« . Un cycle de six conférences participatives, dont chaque session permettra d’entrevoir l’empowerment sous un angle différent. Ainsi, si la première propose une réflexion sur la transition socio-écologique, les prochains le contextualiseront vis-à-vis des nouveaux modèles économiques, du numérique, des organisations.

Les Ateliers de l’empowerment s’inscrivent dans le projet de recherche « Empowerment 2.0 », co-financé par le Conseil Régional de Bourgogne et la société spécialisée en ingénierie et communication durable Synergence. Durant les deux années à venir, ce programme explorera le rôle des outils numériques dans les processus d’empowerment. Les Ateliers de l’empowerment se présente alors comme une manière de créer une intelligence collective autour de cette thématique.

Marie-Hélène Bacqué

Après une formation d’architecte et d’urbanisme, et une expérience professionnelle de plus de dix années dans a fonction publique territorial et au sein de bureaux d’études en habitat et urbanisme, Marie-Hélène Bacqué soutient une thèse d’études urbaines à l’EHESS sous la direction de Marcel Roncayolo en 1994.

Aujourd’hui sociologue et professeur d’études urbaines à l’Université Paris-Ouest-Nanterre La Défense, elle s’intéresse particulièrement aux transformations des quartiers populaires et à la démocratie urbaine en France et aux États-Unis. Elle a, dans ce cadre, co-rédigé un rapport sur la participation dans les quartiers populaires remis à François Lamy, alors ministre de la Ville, en juillet 2013. Elle a par ailleurs participé, avec Mohamed Mechmache, à la création de la coordination nationale des quartiers populaires « Pas sans nous ».

[1] Marie-Hélène Bacqué définit l’empowerment comme « un processus par lequel un individu ou un groupe acquiert les moyens de renforcer sa capacité d’action, de s’émanciper » (Bacqué, 2005)

Informations et renseignements :

Nicolas PEIROT : nicolas.peirot@u-bourgogne.fr

Bandeau-Logos-Empowerment