Si l’attention aux usages – notamment piétonniers – dans les aménagements contemporains n’est pas exempte d’idéologie, elle peut être un gage de qualité des projets. Morgane Delarc montre, à travers l’exemple du réaménagement de la place de la République à Paris, que la notion « d’usages » peut constituer un analyseur des formes de coopération entre les différents professionnels mobilisés dans les projets urbains. Le réaménagement des places à Paris est aujourd’hui un enjeu d’urbanisme majeur, l’espace public


Terrains

/
urbanisme,
projet urbain,
espace public,
mobilité,
aménagement,
usages de l’espace,
sociabilités,
profession,
civilité

Powered by WPeMatico